Mon compte
se connecter
Je m'inscris :
Se connecter :
se connecter Mot de passe perdu?

Veuillez entrer votre email.

Partager sur :

Je fais un don

Ensemble, préservons les derniers lémuriens !

Aidez le WWF dans sa mission de sauvegarde des lémuriens.

Aujourd’hui plus que jamais, il devient urgent d’agir pour sauvegarder une espèce gravement menacée de disparition. En effet, nous estimons à 94% le nombre de lémuriens au bord de l’extinction, ce qui les place dans la catégorie des mammifères les plus menacés de la planète. Des actions sont possibles, mais nous avons besoin de vous pour leur bonne mise en place puisque sans financement, nous ne serons pas en mesure d’être pleinement efficaces sur le terrain.

Une solution primordiale est la création de 2 patrouilles de rangers à Madagascar qui veilleront à la préservation de l’espace vitale de l’espèce en agissant sur plusieurs champs d’actions. Le WWF entend également collaborer aux côtés des communautés locales, acteurs clés de cette problématique. Ainsi, nous faisons appel à votre mobilisation pour nous aider à mettre en place ce projet. La survie d’une espèce en dépend et il est de notre devoir de préserver les richesses de cette belle planète !

Zoom sur les menaces présentes à Madagascar :

Outre les lémuriens, plusieurs espèces endémiques (ne vivant nulle par ailleurs) sont présentes sur l’île de Madagascar. On y trouve effectivement des espèces uniques au monde : 94% de ses mammifères, 95% de ses reptiles, 98% de ses amphibiens et 52% de ses oiseaux. Avec l’extinction des lémuriens, c’est tout un écosystème qui est menacé car l’ensemble de ces espèces sont interdépendantes. C’est pourquoi Madagascar compte la plus grande proportion des espèces menacées. Les lémuriens sont confrontés à plusieurs menaces ; des menaces accrus, dévastatrices et omniprésentes :

• La destruction de leur habitat causée par le commerce illégal de grande envergure, et plus particulièrement le trafic illégal de bois précieux (bois de rose, bois d’ébène...)

• Le braconnage à grande échelle. Le manque de moyen pour y faire face explique la forte augmentation des braconniers, de plus en plus organisés.

• Déboisement et dégradation illégale des forêts, au sein même des espaces protégés dans le but de les convertir en terre agricole et culture sur brûlis.

• Utilisation du bois énergie par 99% de la population malgache qui n’a pas d’autres solutions pour cuir ses aliments. Ces menaces sont de plus en plus fortes, et les moyens mis en œuvre pour les contrer insuffisants.

La situation devient dramatique : L’UICN (Union Internationale pour la Conservation de la Nature) estime qu’un lémurien sur six est en danger critique de disparition, un sur quatre est en voie d’extinction et un sur quatre est vulnérable. Mais l’espoir de sauver les derniers lémuriens n’est pas vain, des solutions existent ! Et ensemble, tout devient possible, c’est pourquoi votre aide nous est tant précieuse pour mettre en œuvre nos actions de sauvegarde.

Zoom sur notre Projet :

Notre projet présente un plan d’action faisant face à ces menaces. Tout cela en promouvant des pratiques de gestion et de production plus durable qui répondent aux besoins des populations locales. Celles-ci sont effectivement fortement mobilisées dans la sauvegarde des espèces endémiques ainsi que des forêts qui les abrite.

Nous prévoyons tout d’abord de mettre en place au minimum 2 patrouilles de rangers qui auront pour rôle de procéder à une veille et à un suivi participatif des populations de lémuriens et de leur habitat. Ils seront chargés de surveiller et contrôler les actes de braconnage ainsi que d’anticiper les actions urgentes de conservation. Une des espèces de lémurien les plus menacées étant le silky sifaka, elle sera mise au centre de notre plan d’action.

Ainsi nous avons besoin de financement pour employer, former et équiper des rangers pour la préservation de tout un écosystème mais aussi pour un soutien auprès des populations locales.

Zoom sur notre besoin en financement:

Grâce à vos dons, nous serons en mesure de financer 2 patrouilles de rangers et de mettre en place des surveillances communautaires au cours de trois saisons de l’année (saison des pluies, saison sèche et début de l’été). Plus précisément, voici le détail des charges d’une telle mission :

• 840 € pour la rémunération de 2 patrouilles chacune composée de 8 rangers

• 2600 € de matériel de suivi à destination des populations locales (talky walky, GPS, jumelles et appareil photo)

• 1260 € d’équipement de terrains (tentes, bottes, sacs à dos, vêtements de pluie)

• 770 € de formation pour les populations afin de les préparer au suivi terrain ainsi qu’à l’utilisation du matériel de suivi Plus vous serez nombreux à vous joindre à cette cause, plus nos actions auront de sens et plus il nous sera possible d’agir en mettant en place davantage d’équipe de rangers. Car davantage d’équipe implique la surveillance d’un territoire plus vaste et ce sur une plus longue durée.

Avec près de 250 000 hectares d’aires protégées, de nombreuses équipes de rangers doivent être formées de toute urgence !

Votre soutien est notre force. Merci d’avance de votre aide et de votre action à nos côtés !

Média

"Je sais que notre travail fait une différence. A Madagascar, le WWF a aidé à établir des parcs et des aires protégées qui offrent un refuge notamment aux Silky Safara. Nous devons également faire en sorte de maintenir ces aires protégées. Merci encore pour vos dons, et merci de faire une différence en faveur des lémuriens de Madagascar. "

Manantsao Andriatahina, en charge des projets du WWF au Nord de Madagascar - 17 avr. 2015

Témoignages